© 2016 par Céline Debonnet.

  • Céline Debonnet

Triathlon longues distances: la kinésiologie, un atout majeur pour les athlètes

Mis à jour : févr 19

“Anything is possible ” Tout est possible...


Telle est la devise adoptée par tous les athlètes de la plus célèbre des courses longues distances dans le domaine du triathlon. Une course au format XXL qui consiste à enchainer 3,8km de nage, 180km de vélo et 42km de course à pieds.Plus qu’une passion, le triathlon longues distances est un réel mode de vie pour ces athlètes reconnus de haut niveau, qui peuvent s’entrainer jusqu’à 20 heures par semaine pour les amateurs et 30 heures pour les triathlètes professionnels. Des “hommes de fer” au mental d’acier capables de se lever tous les matins pour jouer avec les limites de la fatigue, de leur corps et de leur mental. Ayant suivi de près ces athlètes qui forcent l’admiration, j’ai pu voir durant ces courses “hors normes”, des concurrents ultra entrainés, remarquer les techniques auxquelles ils recourent pour conserver leur énergie, préserver leur organisme et gérer la compétition. Mais force est de constater que si les aspects techniques et physiques de l’entrainement sont omniprésents, la préparation mentale, comme pilier de la performance, susceptible de faire la différence est, quant à elle, très souvent inexistante.


“apaisant, surprenant, gain de fluidité et confiance”

Les performances sportives d’un athlète sont intimement liées à sa vie, ses problèmes, ses peurs, ses blocages, la gestion de ses émotions et sa capacité de concentration. Le stress impacte durement les performances des athlètes. La kinésiologie, entre préparation mentale et gestion du stress, peut leur permettre de retrouver à tout moment la totalité de leur potentiel.De plus en plus de sportifs célèbres comme le footballeur Lionel Messi ou encore Christophe Dominici pour le rugby parlent de la kinésiologie et des bienfaits qu’ils en retirent. La kinésiologie, étymologiquement “science du mouvement” est une technique psycocorporelle issue de la Chiropraxie, de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Neurologie Moderne. Elle utilise le test musculaire, et la relation entre les muscles, le cerveau et les émotions, pour favoriser un état d’équilibre et de bien-être physique, mental et émotionnel. Quand les muscles et la posture sont à l’équilibre, c’est le fonctionnement de l’ensemble de l’organisme, l’état d’esprit et l’attitude qui sont améliorés.


“meilleure appréhension de soi-même et de l’entrainement”

Si on imagine que les athlètes possèdent un capital énergétique de 1000 watts, disponible pour leur pratique, chaque situation de stress vécue dans la vie quotidienne peut diminuer ce capital et leurs performances.Par exemple, un conflit à la maison, peut entrainer un ressentit d’hostilité et c’est 400 watts de moins de disponible sur le vélo; une réunion de travail le matin, un peu d’animosité avec les collègues et c’est 300 watts de moins de disponible dans la séance de course à pieds du midi, mais c’est surtout le risque de voir une douleur apparaitre si le ressentiment non exprimé vient créer un blocage dans le corps. Alors que les athlètes vont se focaliser sur la technique et l’entrainement pour réduire le risque de douleurs ou de blessures, la kinésiologie va être un atout majeur de prévention en leur offrant une “lecture du corps” mettant en évidence les liens entre leur corps et leur mental, leur apportant une meilleure connaissance d’eux-mêmes et leur permettant de libérer des émotions refoulées, aussi minimes soient elles, avant qu’elles ne se cristallisent à l’intérieur des muscles.


“24 heures après la séance: impressionné par la sensation de détente/ bien-être”

Soulagement des douleurs ou des troubles digestifs durant les courses, récupération optimale, meilleure coordination en natation ou plus grande fluidité dans les mouvements ou durant les transitions... stress de la nage en eau libre ou du départ, manque de motivation pour s’entrainer en hiver ou fatigue intense due à un planning surchargé... Autant de sujets évoqués en séances et pour lesquels la kinésiologie va permettre aux triathlètes de créer un état optimal de performance. C’est un travail qui peux parfois sembler moins concret mais qui demeure fondamental, que ce soit de manière occasionnelle pour une problématique spécifique ou sur un suivi plus long pour un accompagnement global.

“Les séances m’ont aidé ponctuellement à passer un cap, me sentir mieux sur un ressenti, une douleur... à chaque fois, il y avait une problématique précise en arrivant et l’évaluation en fin de séance montrait toujours un progrès accompagné d’un ressenti positif. Dans d’autres cas, les bénéfices sont arrivés entre deux séances, “sans s’en rendre compte”. J’ai apprécié le caractère reposant/ apaisant des séances. Le sentiment de bien-être général en repartant. Ton écoute et tes questionnements qui, sans être intrusifs, mettent assez à l’aise pour arriver à se confier et parler de tout. A mon sens, un suivi de ce type, ne peut être que positif dans le cadre d’une préparation sportive exigeante.”

extrait de mon mémoire de fin d’études: “La Kinésiologie, le Triathlon et le Swimrun: l’influence de la kinésiologie dans la préparation et la pratique sportive des athlètes de longues distances”.

Ce sujet vous intéresse, vous avez des questions ou vous souhaitez être accompagné dans votre préparation sportive, vous pouvez me contacter au 06.03.50.30.25 ou via mon site www.celinedebonnet.com


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now